Fonction de l'électrovanne


Normalement Fermée hors tension :
l'électrovanne est ouverte sous tension.

Normalement Ouverte hors tension :
l'électrovanne est fermée sous tension.
2/2
2 voies :
1 entrée + 1 sortie
2 positions :
ouvert/fermé « tout ou rien »
OBTURATION
3/2
Hors tension Sous tension
Universelle :
1 entrée + 1 sortie + 1 utilisation
NF
NO
2 entrées + 1 sortie mélangeur
1 entrée + 2 sorties distributeur

Principes de fabrication et de fonctionnement

  • 1. Circuit électromagnétique

    La partie motrice électromagné­tique de l’électrovanne a une incidence sur l'en­semble de la conception et sur l'étanchéité vers l'extérieur de l'électrovanne.

    • À NOYAU PLONGEUR

      la bobine de l'électro-aimant est montée autour d'un tube étanche dans lequel se déplace le noyau magnétique mobile de l'électro-aimant. C'est ce noyau mobile qui actionne le clapet ou le clapet-­pilote de l'électrovanne. Le fluide contrôlé est présent à l'intérieur du tube; le noyau mobile est donc "plongé" dans le fluide : permet de limi­ter les problèmes d'étanchéité. l’électro­vanne doit impérativement être montée bobinage vertical et dirigé vers le haut, sur des tuyauteries horizontales. le bobinage est soit enfermé sous un capot métalli­que, soit surmoulé dans une résine.

    • À ÉLECTRO-AIMANT FEUILLETÉ

      Le bobinage est intégré au sein d'une structure fixe de tôles feuilletées. Lors de sa mise sous tension, il attire une masse magnétique mobile de même structure feuilletée, solidaire du clapet ou du cla­pet-pilote. Dans ce type d'électrovanne, l'étanchéité vers l'extérieur est dynamique et fait appel à un presse-étoupe. La fermeture du clapet est toujours assurée par un res­sort de rappel pour une grande sécurité d'étanchéité amont/aval. Seules ces électrovannes peu­vent bénéficier d'un équilibra­ge du clapet. Certains électro-aimants feuil­letés sont à double enroulement pour diminuer la consommation de l'électro­aimant en phase de maintien, l'un des enroulements n'étant sous tension que durant l'ap­pel.

    • ALIMENTATIONS : CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

      CA AC: 12, 24, 48, 110, 230, 380 V - 50 (& 60) Hz
      CC DC: 12, 24, 48, 72, 110, 125, 220 V
      : Atex II 2G / D – EExd IIC T2→T6 & II 2G EEx m II T4
      : Directive ATEX 94/4/CE
      puissance absorbée: La consommation électri­que du circuit sous la tension nominale à une température du bobinage égale à 20°C ; en voltampère (VA) pour les tensions alterna­tives, en watt (W) pour les tensions continues. facteur de marche : La durée totale possible de mises sous tension. classe d'isolation (température) : Elle indique la température maximale admissible au point le plus chaud du bobinage alimenté sous sa tension nominale, à une température ambiante égale à 35°C : Y/90°C, A/105°C, E/120°C, B/130°C, F/155°C, H180°C. indice de protection des enveloppes électriques IP : protection assurée au circuit électromagnétique par ses enveloppes: carter, capot, sur­moulage, etc. ; contre les corps solides, contre les corps liquides, et contre les chocs mécaniques.

  • 2. Principes d'ouverture/fermeture

    La pression amont, la différence de pression amont/aval et le diamètre de passage de la vanne sont les paramètres qui déterminent le principe d’actionnement d’ouverture/fermeture.

    • ELECTROVANNES À ACTION DIRECTE

      Le clapet est soli­daire de la partie motrice (noyau magnétique mobile ou masse magnétique feuilletée) de l'électro­aimant. Le fonctionnement ne dépend pas du débit mais est toutefois limité par la pression. Ce type d’électrovanne peut fonctionner sans fluide.

    • ELECTROVANNE SERVO-COMMANDÉE À ACTION DIFFÉRENTIELLE :

      Se caractérise par une "chambre intermédiaire" communiquant avec l'amont par un passage de section calibrée et avec l'aval par un orifice de pilotage dont l'ouverture et la ferme­ture sont assurées par un cla­pet-pilote ou pointeau-pilote actionné par l'électro-aimant. L'ouverture et la fermeture du piston/membrane­ s'effectuent grâce à la pression différentielle ΔP entre l'amont et l'aval. Sous tension, le cla­pet-pilote se soulève et libère l'orifice de pilotage. La pression dans la chambre intermédiaire est alors inférieure à la pression exercée par le fluide en amont qui soulève le piston/membrane. Le fluide s'écoule librement à tra­vers le siège principal de l'électrovanne. A la fermeture, le clapet-­pilote vient obturer l'orifice de pilotage. La pression amont se rétablit à dans la chambre intermédiaire et, sous son effet, le piston/membrane vient s'appliquer sur le siège principal de l'électrovanne et bloque le passage du fluide.

    • ELECTROVANNE À PISTON ATTELÉ

      Le piston/membrane est "attelé" au clapet-pilote. L'électrovanne peut fonctionner même avec une pression dif­férentielle nulle ou très faible. Cependant à cadence de fonctionnement élevée les chocs répétés entre clapet-pilote et piston­/membrane entraînent une détérioration.

  • 3. Électrovanne à clapet équilibré

    Seulement sur une électrovanne à élec­tro-aimant feuilleté. L'équilibrage du clapet évite que la pression amont et/ou une éventuelle contre-pression aval influencent l'ouverture ou la fermeture du clapet. Différentes constructions permettent de réaliser cet équilibre.


    Simple équilibre amont
    (diam. du siège = diam.
    de la tige de clapet)

    double équilibre amont/aval
    (diam. tige de guidage/équilibrage
    = diam. passage au siège
    = diam tige de clapet)

    double équilibre amont/aval
    avec "chambre d'équilibre" sur le trajet de la tige de clapet

Matières du corps, des pièces internes et étanchéités

MÉTAUX POUR CORPS ET PIECES INTERNES

Laiton 2,0402 Cu Zn39 Pb3 F37 (Zu) pas pour les fluides corrosifs
Fonte 0.6025 GG – 25 (FT-25) pour les vanes à brides PN16
Fonte à Gra. Sphe 0.7043 GGG – 40.3 (GS) pour les vanes à brides PN 25
Fonte d’acier 1.0619 GS - C 25 pour les vanes à brides PN 40, fluides haute temperature & neutre
Bronze 2,1096 Cu Sn Zn Pb7 alternative au laiton
Inox AISI 316 Ti G-X7 Cr Ni Mo Ti 18 (10) pour les fluides corrosifs
Inox AISI 304 X 5 Cr Ni 18 9 pour les fluides corrosifs
Inox AISI 430 F X 1 2 Cr Mo S 1 7 pour noyau plongeur
Aluminium 3.2162.05 AL Si 8 Cu 3 pour fluides neutres et corps en PN 16

ÉTANCHÉITÉS

NBR (Perbunan) -10°C - +80°C Élastomère pour fluides neutres (air, eau, huile)
EPDM (EPT) -20°C - +130°C Élastomère pour solutions caustiques, acides peu concentrés, eau (chaude) et vapeur. Pas compatible avec huiles minérales et graisses.
FKM (Viton) -20°C - +180°C Élastomère pour hautes température, acides, bases, gasoil, essence, huiles (synthétiques). Pas compatible avec vapeur et eau chaude.
H-NBR -20°C - +150°C Élastomère pour acides peu concentrés, huiles et eau salée.
PTFE (Teflon) -200°C - +200°C Thermoplastique pas élastique pour fluides chauds et cryogéniques.
Teca Peak -200°C - +300°C Semblable au PTFE, mais plus résistant aux pressions et températures extrêmes.

RACCORDEMENTS

TARAUDÉS
«G»
pouces
GAZ (NF) = BSP (BS)
NPT (ANSI)
cylindrique ou conique
"PAS MÉTRIQUE"
« mm Ø int. / mm Ø ext. »
À BRIDES
« DN » PN10/PN16, PN 25 & PN 40 > PN40 NF, DIN, ASA, ANSI, etc.
DN
Diameter Nominal passage au siege « mm »
1/8" 5/10 /.
1/4" 8/13 /.
3/8" 12/17 /.
1/2" 15/21 DN 15 15 mm
3/4" 20/27 DN 20 20 mm
1" 26/34 DN 25 25 mm
1" 1/4 33/42 DN 32 32 mm
1" 1/2 40/49 DN 40 40 mm
2" 50/60 DN 50 50 mm
2" 1/2 66/76 DN 65 65 mm
3" 80/90 DN 80 80 mm
3" 1/2 90/102 DN 90 90 mm
4" 102/114 DN 100 100 mm
5" 127/140 DN 125 125 mm
6" 152/165 DN 150 150 mm
8" 203/219 DN 200 200 mm
Saisissez votre identifiant.
Saisissez votre mot de passe.
L'identifiant ou le mot de passe saisi est incorrect.
Espace privé :